Coups de coeur

(…) à la mémoire de mon frère Saad,
parti trop tôt,
miné par un larbin et des pétasses (…)

 

La quatrième rubrique de ce Marocpluriel est réservée à des ″coups de cœur″. Tout en essayant de rester dans les domaines de l’espace humanisé et  de l’urbanité, de l’identitaire et du patrimonial, etc., ces coups de cœur sont bien plus aisés à être reçus qu’à être définis.   Disons pour rester dans l’univers du Marocpluriel qu’il ne s’agit pas de collections de livres, qu’il ne s’agit pas d’une ville, qu’il ne s’agit pas de paroles dites ou écrites et que tout simplement il s’agit de tout le reste.

Autrement dit, qu’il s’agit plus d’une vibration de l’émotion que d’un appel à la raison, plus d’une composition esthétique que d’un enchaînement pratique, plus des joies de l’ivresse créatrice que d’un quelconque rattachement au livresque.  Que par ailleurs, il ne s’agit pas là d’une incompatibilité avec les autres rubriques bien au contraire, il s’agit de complémentarité, d’analogie à travers des regards, des sensations dans des domaines autres, tels la poésie, la littérature, la sculpture, la photographie, la peinture, le cinéma, l’anthropologie, la théologie, la prospective, et de bien d’autres disciplines dont les mystères au sein d’espaces humanisés, restent à percer.

 

Said Mouline,
Rabat, le 7 juillet 2012

 

© Marocpluriel 2017.